Alice Guy, par amour du cinéma

Caroline Rainette

Dossier de présentation du projet

« Une cinéaste d’une sensibilité rare, avec un regard incroyablement poétique et un instinct formidable pour choisir les bons lieux de tournage »

Martin Scorsese

Alice Guy est une pionnière du cinéma. La première femme cinéaste au monde, la première à s’être engagée dans la voie des films de fiction, et la première à avoir cru au cinéma.

En 1894, âgée de 21ans, elle entre au Comptoir général de la photographie, où elle rencontre Léon Gaumont. Après la faillite du Comptoir, elle continue d’accompagner Gaumont, qui fonde sa propre société, et devient l’une des figures majeures de la naissance du cinéma en France. En 1907 elle est contrainte de démissionner pour suivre son mari aux États-Unis. Quelques années plus tard, elle décide de reprendre son métier de cinéaste et crée à New York son propre studio de tournage et de production, la Solax, qui devient rapidement l’un des plus célèbres au monde. Mais les difficultés économiques et personnelles viennent mettre un terme à cette fulgurante ascension, s’achevant par la ruine, le divorce et la fin de sa carrière professionnelle.

Pendant 24 ans, côtoyant les plus grandes personnalités de l’époque (Gustave Eiffel, Louis et Auguste Lumière, Georges Méliès…), elle aura écrit, mis en scène et produit plus de 1000 films de tous genres et tous procédés, dont plus de 100 films sonores à une époque où le son synchronisé n’était encore qu’un rêve.
Elle est la première femme réalisatrice au monde, et la seule encore à ce jour à avoir possédé et exploité son propre studio.

Tout dans sa carrière et dans ses films affirme que la femme est l’égale de l’homme.

L’équipe artistique, nos pionniers

Caroline Rainette incarne Alice Guy. Elle est aussi l’auteure de la pièce, la co-metteure en scène, s’occupe du décor et des projections vidéos.
Lennie Coindeaux est Gustave Eiffel, Louis Lumière, Decaux, Anatole, Herbert Blaché. Il est co-metteur en scène.
Jérémie Hamon est le supérieur d’Alice, Léon Gaumont, Mélies.

Frédéric Weigel réaliste une des vidéos.
Axel Boursier nous plonge à la fin du 19ème siècle à travers ses costumes.
Matthieu Duverne éclaire l’histoire.