Le Misanthrope

Molière

« J’ai pour moi la justice, et je perds mon procès ! »

Profondément déçu par l’homme, ses comportements sournois et mensongers, Alceste tente de fuir un monde d’apparences et d’intrigues.

Mais comment ne pas se compromettre lorsque la femme aimée, libre et indépendante, ne semble que frivolité et légèreté ?

Une mise en scène contemporaine, au cœur des rouages de la justice et du pouvoir.

Télécharger le dossier pédagogique
Reprise le 28 janvier 2021 !
A la Folie Théâtre
0
0
0
0
Jours
0
0
Hrs
0
0
Min
les jeudis à 19h30, samedis à 18h, dimanches à 16h30

La Folie Théâtre
6 Rue de la Folie Méricourt
75011 Paris

Préventes à 16€ au lieu de 24€ tarif plein / 18€ tarif réduit

En vente jusqu’au 27 janvier 2021

Télécharger la revue de presse


La Galerie du Spectacle – Ton That Thanh Van, 27/11/2018

La mise en scène moderne et dynamique souligne les aspects intemporels et universels d’une pièce revisitée.

20h30, lever de rideau – Prisca Cez, 07/12/2018

Les comédiens donnent leur passion, leur fougue et leur énergie pour donner vie à cette critique de société. Encore une création brillante, réalisée avec brio par la compagnie Étincelle.

Les Chroniques de Monsieur N – Nadir Hammaoui, 06/12/2018

J’ai apprécié chaque jeu des comédiens. Revoir Caroline Rainette avec Lennie Coindeaux dans une pièce plus classique et s’en tirer avec autant de simplicité, n’est qu’une preuve supplémentaire de leur talent.

Curiosité et audace – Léa Goujon, 16/12/2018

Avec la même exigence que Légende d’une vie, la compagnie livre une prestation convaincante. Lennie Coindeaux campe un Alceste terrible, impitoyable avec ses semblables. En lui confiant le rôle d’Alceste, Caroline Rainette casse l’image d’un personnage plutôt vieux jeu à la limite du réactionnaire.

Je n’ai qu’une vie – Guillaume d’Azémar de Fabrègues, 23/11/2018

Six personnages suffisent à focaliser le propos, il reste percutant, il ne manque rien. L’utilisation des codes du monde judiciaire pour trancher la psychologie des personnages ? Ça marche.

L’Echo Républicain – Olivier Bohin, 02/12/2017

La pièce de Molière est d’une redoutable actualité. Dans l’atmosphère fiévreuse d’une discothèque, Alceste fume une cigarette, pendant que Célimène consulte les mails de son portable.

La Theatrotheque – Pierre Bréant, 21/11/2017

Magnifique prestation, à l’image de cette mise en scène dont le rendu de la pièce ne laisse pas indifférent le public. Je l’ai entendu rire. Molière doit apprécier. Il roule déjà sa moustache.

Clicinfospectacles – S.O. Balnerd, 19/10/2017

La surprise a été totale. La modernité des propos apparaît pleinement, tant les références scéniques au monde contemporain sont judicieuses et bien dosées, sans excès d’aucune sorte…

Clicinfospectacles – S.O. Balnerd, 22/11/2018

Molière est moderne et les propos du Misanthrope collent parfaitement à notre condition humaine actuelle !

Théâtre Club – Alain Toutous, 03/12/2018

Les acteurs, tous excellents, sont en costumes modernes. Molière intemporel : c’est encore confirmé.

Mise en scène :
Caroline Rainette

Avec :

Lennie Coindeaux (Alceste)
Bruno Aumand (Philinthe)
Camille Cieutat (Eliante & Arsinoé)
Caroline Rainette (Célimène)
Jérémie Hamon (Oronte)