Les dernières heures du plus grand empereur de Rome


Abandonné de tous, Néron s'est enfui de Rome. Encerclé par les légionnaires à sa poursuite, réfugié dans une cave, la fin est proche et il le sait. Dans une ultime représentation, cruelle et effrayante, le plus insolent des mortels livre ses états d' âme et les démons qui le dévorent.

En nous livrant ses secrets et ses états d'âme, le plus insolent des mortels espère exorciser ses peurs. "Quand on a la chance d'avoir pour oncle Caligula, on n'a aucun mérite d'être parvenu à devenir un monstre."

Un monologue dans les tréfonds de l'âme du plus célèbre des empereurs romains, doublé d'une véritable réflexion sur l'art et le théâtre.




ÉQUIPE ARTISTIQUE



Mis en scène : Caroline Rainette


Avec : Pascal de la Chataîgneraie



TEASER

Durée

1h

Les Galets de la mer - Louise Ackermann

PRESSE

Partager sur Facebook Partager sur Twitter



Culture-tops, 17 juin 2015, Thomas Boespflug

Pascal de la Châtaigneraie est excellent. Son jeu est à la fois physique et sensible. Acteur unique de cette pièce, il se démène au quatre coins de la scène avec talent et émotion. [...] Un texte profond et moderne, une langue fluide et belle. Une confession inquiétante où l’envie de puissance et la mort des désirs se mêlent dans une catharsis dramatique.

La puissance, la déchéance, les démons et la mort : Impressionnant !

 

©Compagnie Etincelle

La Mort de Néron

Félicien Marceau

Accueil