Une oeuvre magistrale de Zweig

En cette fin de journée, l’effervescence règne dans la maison des Franck pour la présentation publique de la première oeuvre poétique de Friedrich, fils de l’illustre poète Karl Amadeus Franck, véritable légende portée aux nues par son épouse et sa biographe Clarissa von Wengen. Écrasé sous le poids de ce père qu’il ne reconnaît pas, par cette gloire qui le réduit à néant, terrifié par le regard sans pitié des bourgeois et intellectuels de la haute société, Friedrich ne supporte plus de devoir suivre les traces de cette figure paternelle vénérée de tous.


C’est alors que la vérité sur son père lui est enfin dévoilée : Karl Franck n’a jamais été ce grand homme que le monde connaît. La partie obscure et basse de son être a volontairement été cachée, et Clarissa manipulée pour y parvenir. Le lourd passé de l’écrivain refait surface, anéantissant les non-dits et rétablissant la lumière sur les souvenirs épars d’un fils qui ne demande qu’à aimer à nouveau un père tout simplement humain. Cette vérité permettra à Clarissa et Friedrich de se libérer de l’emprise d’un fantôme du passé, de les rendre à la vie… à leur vie.


ÉQUIPE ARTISTIQUE


Traduction & adaptation : Caroline Rainette


Mis en scène & interprétation :

Lennie Coindeaux (Friedrich)

Caroline Rainette (Clarissa)


Avec les voix de :

Patrick Poivre d’Arvor dans le rôle du journaliste Klopfer

Anne Deruyter dans le rôle de Maria


Création lumière : Matthieu Duverne



TEASER


Légende d'une vie Zweig

02

Février

25

Mars

2018

Paris

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Légende d’une vie

Stefan Zweig

Sortir de la version mobile