« L’art est un cortège de solitudes. Mais, lorsque ces solitudes s’épousent, il en résulte une force incalculable »


La jeune reine d'un royaume imaginaire vit dans le souvenir de son époux, le roi Frédéric, victime d'un attentat le matin de leurs noces. Depuis ce jour, triste et solitaire, tournée vers le passé, elle s'est retirée du monde et demeure enfermée dans ses châteaux où elle attend la mort.

Celle-ci lui apparaît sous les traits de Stanislas, un jeune poète anarchiste qui fait irruption dans sa chambre pour la tuer. Blessé et poursuivi par la police du royaume, contre toute attente la reine va cacher ce jeune homme, Stanislas, sosie du roi tant aimé. C'est l'étrange rencontre de deux destins opposés. Stanislas ne tarde pas à succomber au charme de la souveraine et renonce à son attentat. Fascinés l'un par l'autre, ces deux êtres que tout semble séparer se rejoignent par une communauté d'esprit. Un amour fulgurant, intense et insensé submerge les deux protagonistes dans un univers étouffant, où l'un et l'autre trahissent leur cause : elle devient anarchiste, il devient monarchiste.


ÉQUIPE ARTISTIQUE



Mis en scène : Caroline Rainette


Avec :

Caroline Rainette (La Reine)

Lennie Coindeaux (Stanislas)

Bruno Aumand (Le Comte de Foëhn)

Camille Cieutat (Edith de Berg)

Paul Faroudja (Félix de Willenstein)

Daniel Schropfer (Tony)


Musique : Arthur Thomassin


Décor et scénographie : Caroline Rainette, École Boulle


Costumes : Lycée Marie Laurencin, Atelier d’Eve, Perlita Ferri




TEASER


Partager sur Facebook Partager sur Twitter



Les Galets de la mer - Louise Ackermann

L’Aigle à deux têtes

Jean Cocteau

Sortir de la version mobile